Accueil > Activités > Programmes de développement > Dossiers pays > BENIN - Données générales - Situation intérieure - Politique extérieure

BENIN - Données générales - Situation intérieure - Politique extérieure

Enregistrer au format PDF version imprimable

Source : Ministère des Affaires Etrangères

Situation intérieure 

Situation politique

- Après 18 ans de régime marxiste, le Bénin a effectué, à partir de 1990, une transition démocratique avec le départ volontaire du pouvoir du président Mathieu KEREKOU et l’élection démocratique de Nicéphore SOGLO. Cette transition est aujourd’hui achevée et se traduit désormais par :

  • des élections démocratiques depuis la Conférence nationale de 1990
  • des institutions qui fonctionnent de manière satisfaisante
  • une vie politique marquée par la multiplication des partis (près d’une centaine)
  • les libertés individuelles et collectives qui ne connaissent pas d’atteintes sérieuses
  • une presse qui jouit d’une liberté d’expression totale

- Revenu au pouvoir à l’occasion de l’élection présidentielle de 1996 et réélu en 2001, le Président KEREKOU, qui ne pouvait briguer un nouveau mandat (dépassement de la limite d’âge et deuxième mandat successif), a su résister aux pressions de son entourage l’encourageant à faire modifier la constitution pour se maintenir au pouvoir, confirmant ainsi son image d’homme d’Etat attaché au respect des institutions et de la démocratie.

- L’élection présidentielle de mars 2006, jugée libre et transparente par les observateurs, a vu la victoire au second tour de Thomas BONI YAYI avec 74,52% des voix contre Adrien Houngbedji, ancien président de l’assemblée nationale, premier Ministre de KEREKOU et président du Parti du Renouveau Démocratique (PRD).

- Né en 1952, M. Thomas BONI YAYI a notamment suivi des études supérieures en France et occupé différentes fonctions à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) entre 1975 et 1992, avant de diriger la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) de 1994 à 2006. La cérémonie d’investiture du président BONI YAYI a eu lieu le 6 avril 2006. Non issu de la classe politique, jouissant d’une réputation de bon gestionnaire, le nouveau président a fait campagne sur les thèmes du changement (pour un « Bénin émergent ») et de la moralisation de la vie publique.

- L’espoir d’une population appauvrie dans un nouveau chef d’Etat apportant le changement s’est à nouveau manifesté à l’occasion des élections législatives de mars 2007 (35 députés de la liste des « Forces Cauris pour un Bénin Emergent » (FCBE) ont été élus, soit plus de 40% de l’Assemblée nationale).

- Cependant, le Président a perdu au printemps 2008 l’appui des députés qui lui avaient permis jusque-là de disposer de la majorité absolue. Par ailleurs, si les élections locales du 20 avril 2008 ont vu une victoire relative de la mouvance présidentielle au niveau national, l’opposition se maintient dans les grandes villes, dont Cotonou. Les tensions croissantes avec l’opposition et l’absence de consensus à l’Assemblée nationale entraînent une situation de blocage politique. Pour surmonter le blocage institutionnel, le Président a tenté tardivement de constituer un gouvernement d’ouverture, sans succès. La stratégie de rapprochement avec le principal parti d’opposition (la Renaissance du Bénin, parti du maire de Cotonou et ex-président Nicéphore Soglo), qui avait permis l’adoption du budget 2009 a tourné court. L’opposition, surmontant ses divisions, est en ordre de bataille pour mars 2011. Réunie depuis deux ans dans l’« Union fait la Nation », elle a désigné un candidat unique, Adrien Houngbéji.

- Les élections présidentielles de 2011 sont déjà dans tous les esprits ; elles pourraient opposer notamment le Président Boni Yayi (encore non officiellement candidat), Adrien Houngbedji, et l’actuel président de la Banque ouest africaine de développement (BOAD), Abdoulaye Bio Tchané qui ne s’est pas encore déclaré comme candidat.

Situation économique

- La crise économique mondiale a eu impact significatif sur l’économie béninoise dont la croissance devrait atteindre 2,5% en 2009 contre 5% en 2008.

- L’économie béninoise reste dominée par le secteur agricole, en particulier par le coton qui assure directement ou indirectement les revenus d’une grande partie de la population. Le programme d’assainissement et de relance de la filière cotonnière fixe l’objectif d’une production de 600 000 tonnes de coton graine en 2011-2012. A ce stade, les effets des réformes annoncées ne se font pas sentir. Ainsi, pour la campagne 2008-2009, la production de coton graine est estimée a 240 000 tonnes, alors que l’on tablait sur 380 000 tonnes.

- Les échanges commerciaux, tant nationaux que régionaux (principalement avec le Nigeria), sont surtout de nature informelle.

- La fin du régime socialiste et l’élection de Nicéphore SOGLO avaient été marquées par un large mouvement de privatisations entre 1991 et 1996. Ce processus, qui avait ensuite connu une phase de ralentissement a repris, notamment avec les projets de privatisation de la SONAPRA (coton), de la SBEE (eau et électricité) et de Bénin télécoms.

- Alors que le début de la décennie a été marqué par une décélération continue de la croissance, une inversion de tendance est apparue depuis 2005. Le climat des affaires s’améliore et la confiance est de retour chez les opérateurs. Mais les problèmes liés à la production et à la distribution d’énergie (délestages) subsistent.

- Membre de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Bénin a constitué une « zone de coprospérité » avec le Nigeria et le Togo (février 2007) afin d’accélérer l’intégration régionale. On note cependant peu d’avancées sur ce dossier.

- Bénéficiaire de l’initiative pour les Pays Pauvres Très Endettés (PPTE), le Bénin en a atteint le point de décision en juillet 2000 et le point d’achèvement en mars 2003. Il a bénéficié d’importantes annulations de dettes dans le cadre des initiatives PPTEet IADM (Initiative d’Allégement de la Dette Multilatérale).

P.-S.

- Carte du Bénin

Publié le mardi 25 janvier 2011, par CIDR

Recommander cet article Recommander ce contenu par email