Accueil > Activités > Programmes de développement > Dossiers pays > BENIN - Données générales - Situation intérieure - Politique extérieure

BENIN - Données générales - Situation intérieure - Politique extérieure

Enregistrer au format PDF version imprimable

Source : Ministère des Affaires Etrangères

Politique extérieure 

- La politique étrangère du Bénin, malgré un poids économique modeste au sein de l’UEMOA et de la CEDEAO, le place en position de « bon élève » de l’Afrique de l’Ouest. En effet, la stabilité du pays depuis quinze ans, dans une sous-région de l’Afrique de l’Ouest secouée par de graves crises politiques, en fait un médiateur recherché. De plus, le rôle modéré et constructif qu’il a joué comme membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies dans les années 2004-2005 a été apprécié par l’ensemble de la communauté internationale.

- Le Bénin participe à plusieurs opérations de maintien de la paix menées par la CEDEAO et l’ONU. Il a déployé des contingents au Liberia et en Côte-d’Ivoire où il participe à l’ONUCI (475 hommes). Il contribue également à la MONUC en RDC, avec un contingent de 800 hommes. Son action résolue en faveur du maintien de la paix dans la sous-région lui a valu d’être retenu pour accueillir, à la fin de l’année 2004, l’exercice sur le terrain du cycle RECAMP IV, avec la participation des pays de la CEDEAO.

- Sur le plan économique, le Bénin s’est fait le porte parole des pays ouest-africains producteurs de coton avec le Burkina Faso, le Mali et le Tchad. Après l’échec de la conférence de l’OMC à Cancun, il continue d’être, à Genève, un pays moteur pour la reprise de négociations, dont l’un des objectifs est la disparition des subventions aux agriculteurs européens et américains.

- Le Bénin exerce une diplomatie dont la compétence est reconnue. Respectueux du droit international, il s’est conformé à la décision de la Cour internationale de justice attribuant l’île de Lété au Niger (arrêt de la CIJ du 12 juillet 2005). Membre très actif de la Francophonie, dont il a fait l’un des axes de sa politique étrangère, le Bénin a accueilli à Cotonou le Sommet des chefs d’Etat des pays ayant le français en partage en 1995. Il joue un rôle important par l’intermédiaire des programmes de l’AUF et, sur le plan linguistique, par le développement du CEBELAE (centre béninois des langues étrangères) en direction du Nigeria, du Ghana et de la Guinée équatoriale. Plusieurs villes du Bénin sont membres de l’Association internationale des maires francophones (AIMF).

- Il convient enfin de rappeler que l’accord de partenariat entre les membres du groupe des états d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique et la Communauté européenne, qui succède à la convention de Lomé IV, a été signé à Cotonou le 23 juin 2000.

P.-S.

- Carte du Bénin

Publié le mardi 25 janvier 2011, par CIDR

Recommander cet article Recommander ce contenu par email