Accueil > Emploi / Formation > Recrutement, sélection, formation > Offres d’emploi > Conseiller technique expatrié - Programme d’extension de la couverture (...)

Conseiller technique expatrié - Programme d’extension de la couverture maladie au Secteur informel et indépendant en milieu urbain - Madagascar

Enregistrer au format PDF version imprimable

Sur financement de l’Agence Française de Développement dans le cadre du Programme d’Appui Conjoint au Secteur de la Santé (PACSS), le Ministère de la Santé Malgache, Maître d’Ouvrage, a demandé au groupement FTHM/CIDR de mettre en œuvre un projet portant sur l’élargissement de la couverture du risque maladie aux travailleurs du secteur informel et du secteur indépendant en milieu urbain à Madagascar. Ce projet qui s’inscrit dans la mise en œuvre par le Gouvernement Malgache de la Couverture Santé Universelle sera mis en œuvre dans la commune d’Antananarivo et les communes limitrophes. Il comporte deux composantes :

Composant 1 : Mise en place d’un Réseau de Soins Coordonnés avec des praticiens libéraux (médecins, pharmaciens, laboratoires dans un premier temps) et des services publics (essentiellement des hôpitaux).
L’objectif du RSC est d’améliorer l’accessibilité des populations du secteur informel et des indépendants aux prestataires membres du réseau en améliorant l’efficience (qualité et prix) de leurs prestations.

Composante 2 : Augmenter la portée des mutuelles existantes et assurer leur pérennité
Plusieurs ONGs (Interaide, Positive Planet, MAHEFA) travaillent depuis plusieurs années à la promotion de mutuelles de santé en milieu rural et pour les deux premières en milieu urbain dont la ville d’Antananarivo. Un réseau s’est constitué de façon informelle et a déjà produit un inventaire des mutuelles à Madagascar. Les mutuelles promues font face à des contraintes communes liées au faible pouvoir d’achat et à une offre de soins peu performante, de sorte que leur viabilité ne peut être envisagée qu’à moyen terme. C’est dans ce contexte que le Gouvernement s’est résolument engagé sur la voie de la Couverture Santé Universelle dont les mutuelles représentent un des dispositifs d’assurance Maladie. Pour les mutuelles de Santé la CSU est autant une menace si elles sont cantonnées à un rôle d’affiliation parmi d’autres points d’entrée, qu’une réelle opportunité, si les mutuelles parviennent à obtenir de l’Etat l’appui institutionnel et financier pour assurer leur pérennité. Avec l’accord des opérateurs, cette composante du projet a pour but d’apporter un appui technique aux mutuelles existantes afin d’améliorer l’efficience de leur gestion et d’œuvrer à leur pleine intégration dans la CSU. Pour cela, la première étape sera de mettre en place un Système d’Information et de Gestion standardisé et utilisable par les différents promoteurs et gestionnaires des mutuelles. Il s’agira d’étudier avec les opérateurs puis de mettre en place une plateforme de gestion commune aux différentes mutuelles en activité sur la ville d’Antananarivo qui, outre la gestion du SIG, pourra assurer les services communs de gestion (conventionnement avec les prestataires, contrôle des facturations, audit médicaux,…).

Mission 

Avec l’appui technique et méthodologique du CIDR, renforcer le mouvement mutualiste émergeant et assurer l’intégration effective des mutuelles de santé et des prestataires privés dans la politique de financement de la santé à Madagascar.

Compte tenu de la durée du projet (18 mois), le transfert des compétences à des cadres/acteurs nationaux (leaders et gestionnaires mutualistes, Ordre des médecins et des pharmaciens, Cadres du Ministère de la Santé en charge de la CSU) sera un axe fort de la mission du Conseiller technique.

Fonctions 

Fonctions communes aux deux composantes

- Appui méthodologique aux acteurs nationaux
Il s’agira (i) de proposer une feuille de route pour chacun des acteurs intervenant dans les deux composantes (ii) d’effectuer le suivi des activités (iii) de coordonner les interventions externes : mission de consultances ou d’appui technique et méthodologique.

- Management des connaissances
Compte tenu de la durée du projet, le management de connaissance a pour objectif d’élaborer des outils (document de capitalisation, manuels de procédures, guide de bonnes pratiques) qui pourront être utilisés sans assistance technique à l’issue du projet. Le Conseiller technique aura pour fonction d’animer cette démarche de capitalisation, et contribuer à l’élaboration des livrables.

- Gestion de l’information
Le Conseiller Technique assurera un suivi de la remontée des données des mutuelles et du RSC vers la plateforme de gestion commune, de leur exploitation et de la production des rapports.

Composante 1 : Création d’un Réseau de Soins coordonné

- Apporter un appui technique à l’Ordre des médecins et à l’Ordre des Pharmaciens, puis aux membres du RCS pour la réalisation des activités qui auront été programmées pour la constitution du réseau de soins ;
- Suivre et adapter les mécanismes de coopération et de contractualisation entre les mutuelles de santé, les prestataires de soins et d’autres acteurs de la santé ;
- Concevoir le système d’information ;
- Appui technique à la réalisation d’enquêtes de satisfaction.

Composante 2 : Augmentation de la portée des mutuelles et pérennité

Mise en place d’une plateforme commune aux mutuelles de santé
- Mettre en place un système d’information des coûts techniques et d’intermédiation des mutuelles ;
- Réaliser des études de coûts par fonctions d’intermédiation ;
- Elaborer des simulations d’évolutions des coûts en fonction de leur niveau d’externalisation et de transfert à la plateforme.

Intégration des mutuelles dans la Couverture Santé Universelle
Gérer les relations, au niveau national, entre le programme, les autorités de tutelle, le Ministère de la Santé et les partenaires au développement dont notamment :
- L’implication du ministère de la santé dans la promotion de l’approche mutualiste ;
- Le dialogue institutionnel pour un cofinancement du système mutualiste par les pouvoirs publics ;
- La mise en place d’un cadre juridique, souple et habilitant les expériences menées, sur les mutuelles de santé.

Profil 

Formation

Economiste de la santé (médecin, économiste, gestionnaire).

Expérience professionnelle

10 ans minimum en économie de la santé dans un pays d’Afrique, dont 5 ans en micro assurance santé de préférence à gestion mutualiste.

Compétences

Compétences techniques
- Micro assurance santé : gestion des risques, conception de produits ;
- Réalisation d’études techniques ciblées dans le domaine de la santé ;
- Négociation et élaboration de partenariat ;
- Dialogue institutionnel ;
- Mise en réseau et management des connaissances ;
- Elaboration et mise en œuvre de plans de formation ;
- Gestion de système d’information et maîtrise d’outils informatiques.

Aptitudes
- Dialogue, coaching de groupes (prestataires de soins, leaders mutualistes) ;
- Animation de partenariats et réseau ;
- Sens pédagogique.

Localisation du poste 

Madagascar - Antananarivo, avec des déplacements fréquents dans le pays.

Conditions 

Statut : Salarié
Durée du contrat : CDD de 12 mois sur les 18 mois du projet
Salaires et avantages : Selon grille du CIDR + logement + transport + voyage annuel
Poste à pourvoir pour fin mai - début juin


Renseigner les champs ci-dessous et joindre votre CV et votre lettre de motivation avec le formulaire

Envoyez votre canditature
  • Civilité

Veuillez ajouter vos documents, puis soumettre le formulaire

Publié le mercredi 6 avril 2016

Recommander cet article Recommander ce contenu par email