Accueil > Activités > Programmes de développement > Programmes en cours > Microfinance, entreprises et création d’emplois > ETHIOPIE - Développement de la microfinance participative

ETHIOPIE - Développement de la microfinance participative

Enregistrer au format PDF version imprimable

- Secteur d’activités : Microfinance, entreprises et création d’emplois
- Pays/Localisation : ETHIOPIE
- Intitulé : Développement de la Microfinance participative
- Phase en cours : Phase II – 2007/2011
- Partenaires institutionnels : Institutions de Microfinance Buusaa Gonofaa, Wasasa, OCSSCO et SFPI

Objectifs généraux du programme 

  • Le projet Ethiopie, qui fait partie du programme de Microfinance Participative Rurale d’Afrique de l’Est avec le Kenya et la Tanzanie, a pour objectif d’accroître la portée de la microfinance en Régions Oromo et Amhara à travers l’introduction et la dissémination d’approches innovantes pour augmenter la couverture des zones rurales et renforcer la viabilité en mettant en place une méthodologie participative.
  • La mise en œuvre de ces approches innovantes est réalisée par les institutions de microfinance partenaires du programme qui bénéficient d’un appui technique et financier du programme pour ce faire.

Réalisations 2011 

  • Outre les activités liées au suivi et renforcement des RSCF (caisses rurales d’épargne et de crédit) promues par les IMF partenaires Buusaa Gonofaa, Wasasa, OCSSCO et SFPI, l’année a été marquée par la mise en œuvre du plan d’action pour la transformation des RSCF en guichets ruraux à base communautaire des IMF, élaboré avec les IMF partenaires et validé par la Banque Centrale d’Ethiopie fin 2010. La transformation permet de légaliser les opérations des RSCF, de sécuriser et augmenter les opérations, d’attirer plus de déposants, tout en conservant les forces de la méthodologie participative et des produits individuels testés depuis le début du programme.
  • Dans ce cadre, le projet a organisé plusieurs réunions et un atelier avec les représentants des quatre IMF, pour traiter les principaux thèmes suivants : information/consultations avec les populations, partenaires et autorités locales, politiques et procédures opérationnelles, de contrôle interne, de gestion des risques, de ressources humaines et de reporting, plans d’affaires, recrutement et formation du personnel des guichets, audit des comptes des RSCF, formalisation de la transformation.
  • En matière de financement des chaînes de valeur agricoles, le programme a appuyé Wasasa et Buusaa Gonofaa pour une opération pilote de financement des producteurs d’orge de brasserie en zone Arsi, en partenariat avec les acteurs de la chaîne de valeur : entreprise de production de semences améliorées, usine de production de malt, ainsi que le Ministère de l’Agriculture. L’opération a notamment permis l’accès par les producteurs à des semences améliorées de qualité, identifié comme le principal frein au développement de la filière.
  • Le programme a produit un document de capitalisation de l’expérience des RSCF.

Résultats et impacts à fin 2011 

Les principaux résultats des caisses rurales au 31 décembre 2011 sont les suivants :

Buusaa Gonofaa Wasasa Ocssco SFPI Total 2011 Total 2010 Variation
Nombre facilités rurales 22 19 5 4 50 50
Date de démarrage premières RSCF 2006* 2008* Fin 2005 Oct. 2008 Déc. 2008
Nombre de membres 14 2389 12 365 2 265 2 589 31 457 26 714 +18%
% de femmes membres 42% 29,5% 20% 17% 33,5% 32%
Encours d’épargne (en milliers de birr) 1 763 3 727 450 250 6 190 4 086 +51%
Encours de crédits (en milliers de birr) 5 039 10 967 979 615 17 600 10 175 +73%
Portefeuille à risque à 1 mois 0,85% 0,03% 0% 0,6% 0,28% 0,35%

* 2006 pour le West Arsi et 2008 pour le West Shewa

Les premiers réseaux de RSCF promus par Buusaa Gonofaa et Wasasa ont poursuivi leur croissance, avec de très bons résultats pour Wasasa et des résultats en amélioration pour Buusaa Gonofaa. Les résultats atteints par les deux réseaux plus récents promus par OCSSCO et SFPI sont légèrement en dessous des attentes, en raison d’une moindre performance des unités rurales et d’une moindre implication des dirigeants des IMF.

La transformation des RSCF en guichets ruraux des IMF a été réalisée avant la fin de l’année, chaque IMF ayant défini ses propres politiques et procédures, dans le cadre des principes généraux validés par la Banque Centrale d’Ethiopie.

En matière de financement de la filière orge de brasserie, un total de 1 031 producteurs a été financé, pour un total de 1,5 million Birr, notamment pour la fourniture de semences améliorées et d’engrais. Buusaa Gonofaa a financé des membres de deux RSCF, tandis que Wasasa a financé des clients de sa méthodologie conventionnelle de groupe. Un atelier d’évaluation intermédiaire de l’opération a été organisé en novembre, qui a confirmé un impact très positif de l’opération, et une volonté des parties de renouveler l’opération à plus grande échelle.

Programme 20112 

La phase en cours se termine fin février 2012. L’AEMFI, association professionnelle des IMF Ethiopiennes, a été contactée et a montré un intérêt pour être le partenaire local pour la réplication du modèle RSCF guichet rural à un niveau national. Une note conceptuelle a été élaborée, prévoyant la création en trois ans de 80 guichets ruraux par huit IMF, avec un objectif de 70 000 clients, dans des zones à potentiel agricole élevé, ce qui permettra de développer des produits de financement de chaînes de valeur agricole.

Un appui technique va être fourni à Wasasa, Buusaa Gonofaa et aux acteurs de la filière orge de brasserie pour le développement du produit de financement de la chaîne de valeur.

Partenaires financiers 

  • Agence française de développement / DPO
  • ICCO – Pays-Bas

Publié le mardi 9 octobre 2012

Recommander cet article Recommander ce contenu par email