Accueil > Activités > Programmes de développement > Programmes en cours > Systèmes de santé et prévoyance sociale > GUINEE – Guinée Forestière - Réseau de mutuelles de santé

GUINEE – Guinée Forestière - Réseau de mutuelles de santé

Enregistrer au format PDF version imprimable
  • Secteur d’activités : Systèmes de santé et prévoyance sociale
  • Pays/Localisation : GUINEE – Guinée Forestière
  • Intitulé : Réseau de mutuelles de santé
  • Phase en cours : Phase de développement autonome de l’UMSGF - 2007/2012
  • Partenaire institutionnel : Ministère de la Santé

Objectifs généraux du programme 

L’objectif central du programme est d’améliorer durablement l’accès des populations à des services de santé de qualité. Les objectifs de la troisième phase sont de :

  • consolider les mutuelles existantes sur le plan financier et fonctionnel ;
  • améliorer l’autonomie technique et organisationnelle des mutuelles et du réseau ;
  • établir un partenariat durable entre les mutuelles et les prestataires de soins ;
  • diversifier les partenariats techniques et financiers de l’Union.

Réalisations 2012 

En raison du sous-financement du programme durant l’année, l’équipe de suivi des mutuelles existantes a été réduite. Les activités ont été centrées sur :

Extension du réseau

  • préparation de la création de trois mutuelles préfectorales à N’Zérékoré, Lola, Yomou ;
  • création de mutuelles sous-préfectorales, une à Macenta et une à Yomou ;
  • l’UMSG et le CIDR ont été retenus à un appel d’offres de la Banque Mondiale pour créer cinq mutuelles dans la Préfecture de Beyla en Guinée Forestière.

Densification du réseau :

  • la stratégie retenue par l’UMSGF a été de privilégier les produits à plus forte portée : le produit maternité sans risques (dix sept villages de sept CRD) et le produit scolaire (dix huit écoles) ;
  • les campagnes d’adhésions au produit familial ont été totalement réalisées par les élus au niveau de chaque mutuelle.

Amélioration de l’autonomie technique, financière et organisationnelle

  • tenue de l’AG de deux jours en décembre 2012 pour la présentation aux élus des mutuelles de la stratégie de fusion des mutuelles sous-préfectorales en une seule mutuelle préfectorale ;
  • l’UMSGF a élaboré et soumis des projets de création des mutuelles aux partenaires techniques et financiers suivants : UNICEF, UNFPA, OMS, HCR, Programme conjoint/PNUD qu’elle a négociés en son nom.

Partenariat avec les prestataires de soins et la tutelle sanitaire

  • durant l’exercice, l’UT a appuyé les mutuelles dans la négociation et la signature de contrats avec cinq nouveaux centres de santé et deux hôpitaux (Beyla et Sinko) ;
  • les anciennes conventions ont toutes été reconduites à l’exception de celle des deux centres de santé de la ville de N’Zérékoré en raison de leurs mauvaises prestations.

Résultats et impacts à fin 2012 

  • Fin 2012, le réseau est composé de 23 mutuelles de santé. Le réseau a couvert 17 062 personnes tout produit confondu. Le nombre de bénéficiaires couverts par le produit familial a fortement chuté : de 11 930 en 2011 à 3 708 en 2012 en raison du manque de suivi et du relèvement important du montant de la cotisation.
  • L’assurance scolaire a couvert 5 249 élèves pour les premiers soins dans les postes de santé de proximité.
  • Le produit maternité sans risque a couvert 8 105 femmes en âge de procréer qui ont bénéficié de CPN en stratégie avancée et d’une évacuation rapide gratuite en ambulance en cas de complication.
  • Un total de 10 306 prestations a été offert aux bénéficiaires des mutuelles.
  • 64 % des femmes couvertes ont accouché dans une formation sanitaire. Le taux de mortalité maternelle a été très fortement réduit (moins de 500 décès/ 100 000 naissances vivantes au lieu de 4 540 selon l’étude préalable du FNUAP).
  • Le taux moyen de sinistralité du produit familial atteint est de 82 %, pour l’exercice cols en 2012. Il dépasse de 17 % la norme prévue (65 %) en raison de l’augmentation constante du prix des médicaments dans les formations sanitaires.

Programme 2013 

  • Redynamiser les mutuelles et les rendre plus opérationnelles :
    o lancement effectif des trois mutuelles préfectorales : N’Zérékoré, Lola, Yomou ; réorganisation de la gestion pour favoriser la bonne gouvernance.
  • Rendre effectif la transformation de l’UT en un centre de promotion et de gestion des mutuelles (CPG) puis la réorganiser pour la rendre plus efficace.
  • Axer le développement sur la densification. Concentrer tous les produits sur les zones à fort potentiel : créer trois nouvelles mutuelles à Beyla (Projet APNDS).
  • Diversifier les services offerts par les mutuelles :
    o projet de lutte contre le paludisme (sensibilisation, distribution des moustiquaires) ;
    o projet pour la sensibilisation de la population contre les IST/ VIH/SIDA ;
    o projet de lutte contre les maladies diarrhéiques.
  • Formation des animateurs et des élus au fonctionnement des mutuelles préfectorales.
  • Soumettre au HCR un projet pour la continuité de la maternité sans risque dans les deux CRD et l’assistance sanitaire des refugiés ivoiriens.
  • Renforcer la visibilité de l’UMSGF : relancer le projet de construction du siège de l’Union. Collaborer avec un partenaire pour la production des revues trimestrielles sur les activités de l’Union.

Partenaires financiers 

  • Agence Française de Développement - France
  • Agences du Système des Nations Unies : UNICEF, UNCHR, FNUAP, OMS

Publié le jeudi 4 octobre 2012

Recommander cet article Recommander ce contenu par email