Accueil > Activités > Programmes de développement > Programmes en cours > Entreprises agricoles, filières et marché > MALI - BURKINA FASO - TOGO - BENIN - Promotion d’entreprises de services (...)

MALI - BURKINA FASO - TOGO - BENIN - Promotion d’entreprises de services agro-alimentaires en Afrique de l’Ouest

Enregistrer au format PDF version imprimable

I. Objectifs généraux du programme 

Objectifs globaux : contribuer à :

  • augmenter et sécuriser les revenus des producteurs ;
  • maintenir la population active en zone rurale par la création d’emplois et de nouveaux débouchés commerciaux ;
  • assurer la sécurité alimentaire dans les pays d’intervention et approvisionner les marchés urbains ;
  • structurer les filières agricoles et professionnaliser leurs acteurs.

Objectif spécifique : démultiplier en Afrique de l’Ouest des réseaux de petites et moyennes entreprises agroalimentaires respectueuses de leur environnement et garantissant aux producteurs agricoles des débouchés commerciaux équitables et durables.

II. Réalisations 2012 

Résultat 1. Quatre plates-formes nationales sont des acteurs de référence dans le domaine de l’appui aux filières agricoles :

  • mise en place des démarches de management des connaissances ;
  • quatorze nouvelles zones ont été prospectées pour la création de nouvelles ESOP sur neuf filières nouvelles ;
  • participation à de nombreuses rencontres avec les services étatiques pour la participation à l’élaboration des politiques publiques ;
  • visites d’échanges entre les plates-formes et l’atelier régional inter-plates-formes.

Résultat 2. Des mécanismes financiers pérennes favorisant la création et le développement des entreprises agroalimentaires sont opérationnels :

  • recrutement d’un conseiller technique pour accompagner la mise en place du fonds CRESA (capital risque pour l’entrepreneuriat dans le secteur agricole) et la recherche d’investisseurs) ;
  • 21 entreprises sur 43 ont bénéficié d’un crédit pour un total de 628 millions de FCFA.

Résultat 3. Les entreprises agroalimentaires promues sont performantes sur les plans économique, social et environnemental :

  • élaboration de stratégies sur les filières lait et soja ;
  • rédaction de référentiels techniques sur le soja biologique, la qualité du riz et la stérilisation du lait ;
  • mise en place des procédures de gestion au Togo et au Burkina Faso ;
  • mise en place des tableaux de bord de gestion ;
  • élaboration d’une charte de responsabilité sociale et environnementale.

Résultat 4. Des producteurs organisés ont noué des relations de services et commerciales pérennes avec les entreprises agroalimentaires :

  • un milliard de FCFA a été distribué à plus de 14 000 producteurs, soit l’équivalent de 2 673 emplois ruraux à plein temps ;
  • 18 % de femmes parmi les producteurs ;
  • 21 ESOP sont formalisées avec 23 % du capital détenu par les producteurs.

III. Résultats et impacts à fin 2012 

Réalisé au 31/12/11 Réalisé au 31/12/12
Nombre d’entreprises ou unités de transformation et/ou de commercialisation appuyées
Burkina Faso ESOP 8 9
Mali ESOP 8 8
Togo ESOP 15 16
Bénin ESOP 10 10
Total 41 43
Nombre de producteurs bénéficiant des services des entreprises et organisations appuyées
Burkina ESOP 4 275 4 474
Mali ESOP 810 1 070
Togo ESOP 5 765 6 435
Bénin ESOP 2 171 2 138
Total 13 021 14 117
Nombre de salariés permanents et occasionnels (en ETP*) des entreprises appuyées
Burkina ESOP 34 51
Mali ESOP 79 95
Togo ESOP 178 218
Bénin ESOP 61 69
Total 352 433
Revenus versés par les entreprises aux producteurs (en ETP)
Burkina ESOP 959 756
Mali ESOP 214 198
Togo ESOP 1 050 1 384
Bénin ESOP 311 335
Total 2 534 2 673

* ETP : Équivalent temps plein (ETP = Montant distribué / Salaire minimum en vigueur dans chaque pays)

IV. Programme 2013 

  • Création de 46 nouvelles ESOP (12 au Mali, 8 au Burkina Faso, 14 au Togo et 12 au Bénin).
  • Formalisation du fonds CRESA et identification d’investisseurs pour la mise en place des premières opérations financières début 2014.
  • Finalisation de la charte ESOP RSE et mise en place dans les entreprises.
  • Mise au point d’une méthode d’évaluation des effets et impacts des ESOP en collaboration avec le F3E.
  • Mise en oeuvre d’un programme de capitalisation, d’études techniques et commerciales pour renforcer les connaissances des plates-formes.
  • Sélection d’un pays d’Afrique de l’Ouest et conception d’un programme de promotion d’ESOP.

Partenaires institutionnels 

  • Agence Française de Développement
  • Banque Mondiale (programmes PASA au Togo et PADA au Bénin)
  • AGRA
  • Evangelisches Entwicklungs Dienst (EED) - Allemagne
  • Diakonia - Suède
  • ACCIR - France
  • Seed Foundation

Publié le jeudi 3 octobre 2013

Recommander cet article Recommander ce contenu par email