Accueil > Partenaires et réseaux > Partenaires financiers

Partenaires financiers

Enregistrer au format PDF version imprimable

Le CIDR et ses partenaires conduisent leurs programmes de développement grâce au soutien de nombreux bailleurs de fonds publics, de collectivités territoriales dans le cadre de programmes de coopération décentralisée, ainsi que de bailleurs privés (fondations, entreprises, associations). Les partenaires ne sont pas uniquement des bailleurs, ils sont dans bien des cas également partenaires techniques de coopération.

Organisations de coopération bilatérales 

AFD (Agence Française de Développement) - France

JPEG - 288 ko

Etablissement public au cœur du dispositif français de coopération, l’AFD agit depuis soixante-dix ans pour lutter contre la pauvreté et favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer.

Au moyen de subventions, de prêts, de fonds de garantie ou de contrats de désendettement et de développement, elle finance des projets, des programmes et des études et accompagne ses partenaires du Sud dans le renforcement de leurs capacités.


Direction du Développement et de la Coopération (DDC) - Suisse

JPEG - 4.2 ko

La DDC est l’organe du Département fédéral helvétique des affaires étrangères en charge de la coopération internationale et, notamment, de la coopération au développement. Elle a pour objectif de lutter contre la pauvreté, elle promeut l’accession à l’autonomie économique et politique des États, contribue à améliorer les conditions de production et aide à gérer les problèmes écologiques ainsi qu’à améliorer l’accès à la formation et aux soins médicaux de base.


GIZ (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit) - Allemagne

JPEG - 4.5 ko

La GIZ, entreprise de coopération internationale, est issue de la fusion début 2011 du DED (service allemand de développement) et d’InWEnt (renforcement des capacités et développement international) avec la GTZ (coopération technique allemande). Son but est de promouvoir la coopération internationale pour le développement durable et intervient dans de nombreux domaines (économie, emploi, environnement, ressources, climat, gouvernance, démocratie, paix, sécurité alimentaire, santé, éducation, reconstruction...)


Kreditanstalt für Wiederaufbau (KfW) – Allemagne

JPEG - 7.2 ko

La KfW est une institution de droit public allemande qui fait partie des quinze premières banques d’Allemagne. Elle a pour vocation de mettre en œuvre les missions d’intérêt public telles que le soutien aux PME et à la création d’entreprises, la mise à disposition de crédits d’investissement aux PME ainsi que le financement de projet de création d’infrastructures et de logements, le financement de techniques permettant d’économiser l’énergie et le financement d’infrastructure communales. La KfW est également active dans les domaines du prêt d’étude, de la production de films, du financement de projets et des exportations ainsi que dans le domaine de l’aide au développement.

Ministère du Plan, de l’Economie et de la Coopération internationale - Tchad

Ministère de l’Alimentation et de l’Agriculture - Ghana

Ministère d’Etat au Plan et à l’Economie - République centrafricaine

Ministère de l’Intérieur - Programme franco-camerounais pour un Développement Solidaire (PRODESO)

Organisations de coopération multilatérales 

Banque mondiale

JPEG - 3.6 ko

La Banque mondiale est composée de cinq institutions : la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD), qui prête aux pays à revenu intermédiaire et aux pays pauvres solvables ; l’Association internationale de développement (IDA), qui accorde des prêts ou des crédits sans intérêt et des dons aux pays les plus pauvres de la planète ; la Société financière internationale (IFC), qui finance des prêts, des fonds propres et des services-conseil pour stimuler l’investissement privé dans les pays en développement ; l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA), qui offre aux investisseurs des garanties contre les pertes associées aux risques non commerciaux dans les pays en développement ; le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI), qui offre des mécanismes internationaux de conciliation et d’arbitrage des différends liés aux investissements.


Commission européenne

GIF - 3.8 ko

La nouvelle direction générale (DG) du développement et coopération de la Commission européenne – EuropeAid est chargée d’élaborer les politiques européennes en matière de développement et de fournir l’aide de l’UE dans le monde par l’intermédiaire de projets et de programmes.

La Commission européenne est l’organe exécutif de l’Union européenne.


Fonds Européen de Développement (FED) JPEG

Le Fonds européen de développement (FED) est l’instrument principal de l’aide communautaire à la coopération au développement aux pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP) ainsi qu’aux pays et territoires d’outre-mer (PTOM). Au sein de la Commission européenne, c’est la Direction générale Développement et Relations avec les Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (DG DEV) qui en programme les ressources.


Financial Sector Deepening Trust (FSDT) – Tanzanie

GIF - 4.3 ko

L’objectif du FSDT est de fournir au plus grand nombre un meilleur accès aux services financiers tanzaniens. Le Fonds contribue ainsi aux objectifs gouvernementaux de réduction de la pauvreté et soutient trois piliers du développement du secteur financier : l’élargissement du champ et de la viabilité des institutions financières et des opérations connexes ; les infrastructures du secteur financier, en particulier le renforcement des capacités ; le cadre politique, juridique et réglementaire.


Fonds d’Equipement des Nations Unies (FENU)

GIF - 6.6 ko

Le FENU (en anglais United Nations Capital Development Fund – UNCDF) a été créé en 1966 pour réaliser des investissements de petite taille dans les pays les plus pauvres.

Son action est fondée sur des approches innovatrices de gouvernance locale et de microfinance. Notamment, le FENU apporte des capitaux aux institutions émergentes de microfinance et aux fournisseurs de services financiers.


Fond des Nations Unies pour la Démocratie (FNUD)

JPEG - 7.5 ko

Établi par le Secrétaire général en 2005 en tant que Fonds des Nations Unies pour soutenir les efforts de démocratisation dans le monde, le FNUD finance des projets qui renforcent la voix de la société civile, promeut les droits humains et encourage la participation de tous les groupes dans les processus démocratiques. La grande majorité des fonds du FNUD est destiné à des organisations locales de la société civile, dans les phases de transition et de consolidation de la démocratisation. De cette façon, le FNUD joue un rôle novateur et unique en complétant le travail traditionnel de l’ONU, le travail avec les gouvernements, afin de renforcer la gouvernance démocratique à travers le monde.


Fonds International de Développement Agricole (FIDA)

JPEG - 20.4 ko

Le FIDA est une institution spécialisée du système des Nations unies, créée en décembre 1977 dans le sillage de la Conférence mondiale de l’alimentation réunie à Rome en 1974. C’est une banque d’aide au développement qui a pour vocation d’aider financièrement au développement agricole et rural dans les pays en développement et en transition. Il se donne pour mission d’y combattre la faim, la malnutrition et la pauvreté.


JPEG - 18 ko

International Finance Cooperation (IFC)

Membre du Groupe de la Banque mondiale, IFC est la plus importante institution mondiale d’aide au développement dont les activités concernent exclusivement le secteur privé. IFC a été créée en 1956, et son capital est détenu par 184 pays membres qui définissent ensemble ses politiques. L’action qu’elle mène dans plus de 100 pays en développement permet aux entreprises et institutions financières des pays émergents de créer des emplois, de produire des recettes fiscales, de renforcer le gouvernement d’entreprise, d’améliorer les résultats au plan environnemental et de contribuer au bien-être de leurs communautés. La vision d’IFC est celle d’un monde dans lequel les êtres humains ont la possibilité d’échapper à la pauvreté et d’améliorer leurs conditions de vie.


Organisation Internationale du Travail (OIT)

JPEG - 10.9 ko

L’OIT est l’institution chargée au niveau mondial d’élaborer et de superviser les normes internationales du travail. C’est la seule agence des Nations Unies dotée d’une structure tripartite qui rassemble des représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs, pour élaborer ensemble des politiques et des programmes et promouvoir le travail décent pour tous. Cette spécificité confère à l’OIT un avantage pour intégrer les connaissances du terrain sur le travail et l’emploi.


UNICEF

JPEG - 11.4 ko

L’UNICEF, Fonds des Nations unies pour l’enfance, est né en 1946. C’est une agence des Nations unies, implantée dans 191 pays, qui a pour vocation d’assurer à chaque enfant santé, éducation, égalité et protection. Les cinq secteurs prioritaires de l’UNICEF sont : la survie et développement du jeune enfant ; l’éducation de base et l’égalité des sexes ; la lutte contre le VIH / SIDA chez les enfants ; la protection de l’enfant ; l’analyse politique, le plaidoyer et les partenariats pour promouvoir les droits de l’enfant.


USAID (United States Aid for International Development) - Etats-Unis

PNG - 4.6 ko

L’USAID est l’agence d’exécution de la politique du Gouvernement des Etats-Unis. Elle compte 2200 agents et représente environ 40% de l’aide pour le développement américaine. Traditionnellement l’USAID s’appuie beaucoup sur la société civile et les ONG. Elle s’est doté notamment pour objectif d’octroyer une aide pluriannuelle déliée et sous forme de dons aux Etats en développement les plus performants.

Collectivités territoriales 

JPEGAgence de l’Eau Adour Garonne

Créée par la loi sur l’eau de 1964, l’agence de l’eau Adour-Garonne est un établissement public de l’État. Elle a pour missions de lutter contre la pollution et de protéger l’eau et les milieux aquatiques. Il existe en France six agences de l’eau. Dotées de la personnalité civile et de l’autonomie financière, elles sont placées sous double tutelle : celle du ministère du Développement durable et celle du ministère des Finances.


Conseil Régional d’Aquitaine

PNG - 5.1 ko

Le Conseil Régional d’Aquitaine, dont le siège se trouve à Bordeaux, compose avec le Conseil économique social et environnemental régional la Région Aquitaine.


JPEG - 5.4 ko

Conseil Régional de Picardie Le Conseil Régional de Picardie (CRP), dont le siège se trouve à Amiens, est l’assemblée délibérante de la région Picardie, collectivité territoriale décentralisée.

Le CRP est un partenaire de longue date du CIDR. La collaboration a donné lieu, notamment, à la mise en place de programmes de coopération décentralisée au Bénin et à Madagascar.


Conseil général des Yvelines

JPEG - 4 ko

Le siège du Conseil général des Yvelines se trouve à Versailles.

Le Département des Yvelines, créé en 1964, est né de la réorganisation de la région parisienne (disparition de la ” Seine ” et de la Seine-et-Oise et création de sept nouveaux départements dont les Yvelines). Ainsi, les Yvelines comptent parmi les plus récents départements de France.

Fondations et entreprises 

Barry Callebaut

JPEGBarry Callebaut est l’un des plus grands producteurs de cacao au monde, avec une production annuelle de 1.7 millions de tonnes de cacao. L’entreprise est née de la fusion en 1996 par Klaus Johann Jacobs de la société belge Callebaut et de la société française Cacao Barry.


Bio Partenaire

JPEGAssociation loi 1901, Bio Partenaire réunit des Petites et Moyennes Entreprises soucieuses de produire dans le respect des critères environnementaux et qualitatifs de l’Agriculture Biologique et des critères du Commerce Equitable.


Alliance for a Green Revolution in Africa (AGRA) - Kenya

PNG - 9.9 ko

AGRA est un partenariat pour le financement du développement agricole en Afrique établi en 2006 par la Fondation Rockefeller et la Fondation Bill & Melinda Gates. AGRA promeut une croissance rapide et durable de l’agriculture basée sur les petits producteurs africains, qui produisent la plupart des aliments, avec un minimum de ressources et peu de soutien gouvernemental.


Fondation Argidius - Suisse

GIF - 2.2 ko

La Fondation Argidius a pour mission de soutenir les approches commerciales de développement ayant pour but principal la création d’emplois durables pour les pauvres dans les pays en développement. Reconnaissant que la pauvreté est multidimensionnelle, elle cherche également à amplifier l’impact social additionnel résultant du changement positif dans d’autres secteurs importants (éducation, santé, statut nutritionnel, environnement...)


Fondation Elton John (EJAF) - Royaume Uni

JPEG - 13.9 ko

Créée en 1992, la fondation Elton John pour la lutte contre le sida (Elton John Aids Foundation) continue à fournir une aide internationale et permet de financer différents programmes comme ceux pour la prévention, des campagnes contre la stigmatisation des malades et la discrimination, les traitements et l’amélioration des conditions de vie des malades.


Fondation Michelham - Suisse

JPEG - 3.8 ko

La fondation Michelham a été créée en 1985 pour soutenir des organisations sur des projets culturels, de formation et de recherche.

La fondation aide à la formation et à la recherche en matière technologique, dans tous les secteurs de l’économie, de manière à assister les efforts de développement. La Fondation a également pour objectif l’aide aux personnes âgées dans le besoin et aux personnes handicapées.


Fondation Sanofi Espoir – France JPEGLa Fondation d’Entreprise Sanofi Espoir a été créée en octobre 2010 par le groupe Sanofi pour capitaliser plus de 15 années d’engagement de solidarité internationale. Sa vocation est de contribuer à réduire les inégalités en santé, en particulier auprès des populations qui en ont le plus besoin, dans une démarche de responsabilité sociale. Son action s’articule autour de trois axes majeurs : la lutte contre les cancers de l’enfant, la lutte contre la mortalité maternelle et néonatale et l’accès aux soins pour les populations les plus démunies. Elle apporte son soutien aux acteurs de terrains pour renforcer les expertises locales, en s’adressant à tous les niveaux de la chaine de santé.


SEED Foundation - France

JPEG - 10.6 ko

Initiative collective et internationale, le Fonds de dotation SEED Foundation (Sow & Encourage Economic Development) a été créé en 2009 par des entreprises et des particuliers du Nord et du Sud qui souhaitaient s’engager dans la lutte contre la faim et la pauvreté en Afrique.

SEED Foundation s’est donné pour mission d’œuvrer pour la sécurité alimentaire en soutenant, dans les régions défavorisées, des actions concourant au développement d’activités agricoles et rurales durables.

Associations 

ACCIR (Association Champenoise de Coopération Inter-Régionale) - France

JPEG - 12 ko

L’ACCIR est une organisation à but non lucratif dont l’objectif est d’accompagner des organisations rurales d’Afrique de l’Ouest ; de favoriser l’augmentation du revenu des paysans africains à travers leurs projets de développement ; de sensibiliser et d’informer l’opinion publique champenoise aux questions de solidarité internationale. Ce partage d’expériences porte essentiellement sur les aspects organisationnels et socioculturels, tout en prenant en compte les valeurs sociales africaines traditionnelles basées sur la vie communautaire, la structuration sociale, la solidarité. Le but à atteindre est l’autonomie des partenaires : l’aide s’inscrit dans la durée mais n’est pas faite pour durer toujours.


Bigorre Tiers-Monde Développement (BTMD) – France

Depuis 25 ans, Bigorre Tiers-Monde Développement milite pour une plus grande solidarité et une plus grande justice dans les relations Nord Sud en se basant sur une implication personnelle et citoyenne de ses adhérents. Tout en poursuivant des activités basées sur le don, pertinent et indispensable, Bigorre Tiers-Monde Développement s’ouvre à un autre mode d’intervention : le crédit solidaire, en lien avec la COFIDES.


Comité catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD) – France

GIF - 4.3 ko

Constitué en association loi 1901, reconnu d’utilité publique en 1984, le CCFD-Terre Solidaire a reçu en 1993 le label Grande Cause Nationale. Il a le statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations unies et est, aujourd’hui, la première ONG française de développement.


Comité français pour la Solidarité internationale (CFSI) – France

JPEG - 28.7 ko

Convaincu du rôle moteur des organisations de la société civile, le CFSI appuie des projets menés par des associations partenaires de ses membres des pays du Sud autour de thèmes cruciaux : justice sociale pour réduire la pauvreté et les inégalités croissantes ; économie au service de l’Homme et non pas l’inverse ; partage équitable et gestion durable des ressources naturelles de la planète. Le CFSI propose à ses partenaires un soutien pour s’organiser, renforcer leurs compétences, gagner en autonomie et être les acteurs de leur propre développement.


Diakonia - Suède

JPEG - 4.7 ko

Diakonia est une organisation non gouvernementale suédoise œuvrant dans le domaine de la coopération internationale au développement et apportant son soutien et sa collaboration à quelque 400 organisations dans une trentaine de pays. Elle a pour but que tous les êtres humains puissent vivre dans la dignité. Elle focalise son action sur la modification des structures politiques et économiques qui engendrent et maintiennent la pauvreté et les injustices.


BFW-EWDE (Evangelisches Werk für Diakonie und Entwicklung - Brot für die Welt) - Allemagne

JPEG - 7 ko

BFW-EWDE est une institution des Eglises Évangéliques d’Allemagne créée en 1999 et composée de 30 membres, devenue en 2012 Pain pour le monde. BFW-EWDE soutient, par le biais d’apports financiers, de coopération personnelle, de bourses et d’assistance technique, les activités de développement engagées par les Eglises, les organisations Chrétiennes et organismes privés. Ses objectifs sont la sécurité alimentaire, l’accès aux services de base tels que les soins de santé et l’éducation, la lutte contre la violence, la promotion de la démocratie et la lutte contre le VIH/SIDA.


Frères de nos Frères (FdnF) – Suisse

PNG - 11.4 ko

Frères de nos frères est une association suisse fondée en 1965 qui intervient auprès de populations défavorisées, rurales et citadines en Afrique, Amérique latine et Asie. Elle promeut le développement économique et social à l’échelle des communautés par des projets qui favorisent l’autonomie, la durabilité et par une action directe et respectueuse des traditions.


Genève Tiers-Monde Développement - Suisse

JPEG - 4.8 ko

Fondée en 1983, l’association GeTM a pour objectifs de soutenir des projets de développement dans les pays du Sud leur permettant d’acquérir l’autonomie (création d’emplois et de revenus décents, soutien aux projets d’éducation, de gestion durable, de l’environnement et de production rurale) et d’informer la population et les autorités genevoises et les sensibiliser aux problématiques, perspectives et défis de la coopération internationale.


Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement (SIDI) – France

PNG - 8.5 ko

La SIDI est une société anonyme solidaire créée en 1983 par le CCFD. Elle contribue à la promotion d’une économie sociale et solidaire, par la consolidation d’activités économiques individuelles ou collectives, initiées localement, dans les pays du Sud et de l’Est. Son métier est de proposer un appui financier et technique aux Structures de Financement de Proximité (SFP), qui offrent des services financiers adaptés aux populations exclues des circuits bancaires traditionnels. L’objectif est de favoriser la consolidation de ces structures, afin qu’elles proposent des services durables d’épargne, de crédit, de formation, d’accès au marché et de mutualisation des risques.


Terrafina Microfinance – Pays-Bas

GIF - 3.4 ko

Fondée en 2005, Terrafina Microfinance vise à promouvoir la microfinance rurale en Afrique en offrant aux institutions de microfinance (IMF) africaines l’accès à un ensemble complet de soutien financier et technique, nécessaire pour promouvoir la microfinance dans les zones rurales. Terrafina stimule notamment l’innovation, la responsabilité sociale et la transparence des IMF qu’elle accompagne.

Portfolio

Publié le lundi 18 février 2013

Recommander cet article Recommander ce contenu par email