Accueil > Présentation > Politique et stratégie > Priorités politiques 2010-2014 du CIDR

Priorités politiques 2010-2014 du CIDR

Enregistrer au format PDF version imprimable

Toutes les versions de cet article : [français] [français]

Participer au renforcement de la dimension sociale du développement 

Au moment de la préparation de la revue à deux tiers de parcours des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) le constat sur l’atteinte de ces objectifs reste mitigé. Les résultats obtenus par certains pays laissent supposer que plusieurs des objectifs seront atteints à l’échelle mondiale (accroissement de la scolarisation primaire, meilleure maîtrise du paludisme, élargissement de l’accès aux services de santé de base, accès croissant à l’eau). Cependant l’Afrique sub-saharienne reste toujours la région la plus en retard.

Ce constat risque malheureusement d’être aggravé par les effets de la crise financière et économique mondiale qui va avoir des impacts sur les populations les plus pauvres et les plus vulnérables. Le chômage au Nord affecte déjà les capacités des migrants à transférer de l’argent à leurs familles ; l’accès aux crédits pour les producteurs et les entrepreneurs sera aussi restreint, les institutions de microfinance et les banques devant gérer un rationnement de ressources venant de l’épargne et des lignes de crédit étrangères. De même, les Etats du Nord, occupés à limiter les effets de la crise sur l’économie dans leurs pays vont très vraisemblablement réduire leur aide publique au développement.

Accorder une priorité croissante à l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement

Compte tenu de ces facteurs, le CIDR renforcera la priorité qu’il accorde aux actions pouvant favoriser l’atteinte des objectifs du millénaire. Il se dotera d’un système simple de suivi de l’impact de ses actions sur l’atteinte de ces objectifs dans les programmes qu’il accompagne et communiquera régulièrement sur les résultats.

- Les programmes d’appui au développement local et au processus de décentralisation du CIDR accorderont une attention particulière à la prise en compte des activités d’éducation primaire, d’accès aux soins maternels et infantiles, d’accès à l’eau potable, etc. dans le cadre des plans de développement communaux et intercommunaux.

- Les activités de microfinance mettront en œuvre des actions fortes favorisant l’élaboration et l’implantation de nouveaux produits tels que des plans d’épargne et de crédit « scolarisation des filles », des crédits « amélioration de l’habitat » (lutte contre l’insalubrité, le paludisme, accès à l’eau potable, etc.). Dans ses appuis au développement d’entreprises, le CIDR fera de la création d’emplois pour des jeunes et des femmes un axe important.

- Au niveau de ses activités de santé et de prévoyance sociale, le CIDR développera, dans le cadre de ses programmes, les synergies entre les mutuelles de santé et les systèmes publics de couverture maladie universelle, les articulations entre les mutuelles de santé et les programmes de lutte contre le VIH. Il mobilisera également la solidarité des assureurs mutualistes du Nord pour venir compléter les ressources des bénéficiaires et des Etats et favoriser la prise en charge des soins de base par des entreprises du secteur privé au titre de la responsabilité sociale de l’entreprise.

Suivre et évaluer les performances sociales des organisations et institutions appuyées

La notion de performance sociale d’une organisation ou d’une institution peut être mesurée en prenant connaissance de ses intentions sociales fondatrices (inscrites dans ses statuts, figurant dans ses communications internes et externes, rapports et publications), en les confrontant avec ses actions (réalité des bénéficiaires touchés, efforts fournis pour toucher ceux visés, adéquation des produits et des services offerts, etc.) et au souci qu’a l’organisation ou l’institution de veiller à la cohérence entre ces deux facteurs.

Prenant en compte divers travaux réalisés au niveau international, le CIDR suivra et évaluera les performances sociales des organisations et des institutions qu’il appuie, en étudiant les quatre dimensions suivantes :

- Ciblage des pauvres et des exclus : l’objectif de cibler les pauvres fait-il partie de la vision et de la mission ? quel est son niveau de priorité ? existe t-il des méthodes et outils clairement identifiés pour l’atteinte de cet objectif ? etc.
- Adaptation des services et des produits aux bénéficiaires : existe-t-il une réelle préoccupation d’avoir des produits et des services qui conviennent aux bénéficiaires ? comment est facilité l’accès à ces produits ou services ? des instances sont-elles prévues pour impliquer les bénéficiaires dans la conception et l’adaptation des produits ? etc.
- Amélioration du capital social et politique des bénéficiaires : quel est le degré de transparence accordé aux transactions avec les bénéficiaires ? leurs places dans les décisions et dans le contrôle sont-ils clairement définis ? des formations sont-elles fournies pour qu’ils puissent assumer leurs rôles ? etc.
- Responsabilité sociale : existe t-il une réelle politique de ressources humaines ? comment s’exprime la responsabilité sociale vis à vis des bénéficiaires et vis à vis de la communauté ? prend-t-on en compte les effets négatifs de ces actions ? des mesures correctives sont-elles mises en œuvre ? etc.

Le CIDR accompagnera les organisations ou institutions appuyées dans l’intégration dans leur organigramme d’une fonction de suivi des performances sociales et dans la réalisation d’une évaluation annuelle. Le traitement des résultats et leur analyse seront faits collectivement au cours d’une rencontre entre les responsables techniques et des représentants des bénéficiaires. Les conclusions de cette analyse seront portées à la connaissance des instances d’orientation et de décision de l’organisation ou de l’institution. Les mesures correctives seront décidées en concertation entre les parties prenantes et programmées dans le plan d’action de l’année suivante.

Documents joints

Publié le jeudi 25 février 2010, par CIDR

Recommander cet article Recommander ce contenu par email