Accueil > Activités > Programmes de développement > Programmes en cours > Microfinance, entreprises et création d’emplois > TCHAD - Réseau de caisses d’épargne et de crédit autogérées (CECA)

TCHAD - Réseau de caisses d’épargne et de crédit autogérées (CECA)

Enregistrer au format PDF version imprimable

- Secteur d’activités : Microfinance, entreprises et création d’emplois
- Pays/Localisation : TCHAD
- Intitulé : Réseau de caisses d’épargne et de crédit autogérées (CECA)
- Phase en cours : Phase de développement – 2007/2009 et SG 2010-2011
- Partenaire institutionnel : Ministère de l’Agriculture et de l’Irrigation du Tchad

Objectifs généraux du programme  

  • Développer un réseau de caisses d’épargne et de crédit autogérées (CECA), permettant aux populations rurales et urbaines d’accéder à des services financiers de proximité adaptés à leurs besoins (épargne et crédit).
  • Pour pérenniser ses services et avoir un impact durable, l’objectif de la phase en cours est de favoriser la croissance du réseau par une stratégie d’alliance avec d’autres réseaux d’EMF ruraux.

Réalisations 2011 

Assurer la restructuration du réseau en sept caisses d’épargne et deux caisses urbaines :

  • Formations du personnel salarié : i) formation à la conduite des tests sur les nouveaux produits (crédit warranté, crédit solidaire aux femmes, DG, crédit agricole) ; ii) formation sur les techniques de recherche des écarts sur les épargnes et le crédit ; iii) analyse de crédits de montants importants à travers le refinancement.
  • Formations des élus : renforcement des capacités : i) accompagnent pour l’analyse et la gestion des crédits liés au refinancement ; ii) tenue d’une formation des comités de surveillance des deux CU sur le contrôle.
  • Professionnalisation de l’Union : le CA de l’Union a tenu quatre rencontres ordinaires autour des ordres du jour précis au cours desquelles des décisions ont été prises pour l’administration des activités du réseau.

Développer de nouveaux produits financiers, les tester et en tirer les leçons avant l’élargissement :

  • Développer et tester de nouveaux produits d’épargne :
    • le Plan d’Epargne Tontinier (PET) est introduit : son encours est de 10 796 550 FCFA pour 266 déposants au 31 octobre 2011 soit 3 % de l’épargne total mobilisée ;
    • le Dépôt de Garantie Obligatoire (DGO) est également introduit : son encours est de 32 156 550 FCFA pour 4 899 déposants au 31 octobre 2011 soit 9 % de l’épargne total mobilisée.
  • Développer et tester de nouveaux produits de crédit :
    • le crédit solidaire aux femmes : le crédit pilote a été mis en place en décembre 2009, les leçons ont été tirées, le produit a été amélioré ;
    • crédit warranté : le crédit pilote a été mis en place en décembre 2010 ;
    • crédit campagne pour filières porteuses : le riz, le sésame, l’arachide, la tomate et la patate sont concernés.

Refinancer à partir des fonds rétrocédés par le PSANG II les crédits :

  • renforcer les fonds propres et la rentabilité du réseau : en mobilisant les 105 millions FCFA reçus du FIDA (en avril 2010), l’UCEC-G a procédé à la mise en place de trois refinancements (l’un de 53 267 000 FCFA, le second de 86 000 000 FCFA et un troisième de 166 420 000 FCFA).

Assurer la relation du réseau avec les acteurs de la stratégie nationale de microfinance et travailler en collaboration avec le PNUD et le FENU :

  • approfondir les opportunités de développement de la microfinance rurale au Tchad (participation du Réseau à un séminaire de concertation avec les EMF).

Suivre avec la COBAC Yaoundé le processus d’obtention de l’agrément :

  • assurer le suivi de l’obtention de l’agrément de la COBAC : le dossier de demande d’agrément COBAC a été introduit le 30 décembre 2010.

Informatiser les deux CU de Mongo et de Bitkine :

  • installer le logiciel Financial Solutions dans les deux CU et former les gérants ;
  • s’assurer que la CU de Mongo est apte à recevoir (et à gérer) le compte des opérations du PADER-G.

Résultats et impacts à fin 2011 

Indicateurs 2010 2011 Variation
Nombre de caisses 33 40 + 21%
Nombre de membres 10 793 16 091 + 49%
Encours d’épargne (FCFA) 278 628 574 486 228 582 + 74%
Encours de crédit (FCFA) 139 017 730 344 055 142 + 147%
Portefeuille à risque (PAR) à 30 jours 0% 1%
Autosuffisance opérationnelle 27% 78%

Programme 2012 

Le programme de travail 2012 vise deux objectifs :

  • finaliser le processus de restructuration engagé depuis 2010 ;
  • mettre en œuvre la première année du second plan d’affaires du réseau CECA (2012-2015) en renforçant les capacités des RH pour assurer la croissance.

Le plan d’affaires 2012-2015 comporte les axes stratégiques de développement suivants :

  • réussir la réorganisation opérationnelle et institutionnelle du RCEC du Guéra ;
  • moderniser les infrastructures du réseau (locaux, SIG) ;
  • renforcer les capacités et la motivation du capital humain ;
  • renforcer l’impact du réseau sur la réduction de la pauvreté ;
  • atteindre et consolider la viabilité financière du RCEC du Guéra ;
  • consolider les produits existants et développer de nouveaux produits ;
  • renforcer le système de marketing et de communication.

Partenaire financier 

Fonds International de Développement Agricole (FIDA)

Publié le mardi 9 octobre 2012

Recommander cet article Recommander ce contenu par email